Défi #3 : Savoir faire des pauses !

Il y a deux écoles : celle des personnes qui font des pauses tout le temps et celle des personnes qui n’en font jamais ! Et malheureusement, il y a rarement des entre-deux…

Savoir s’arrêter est pourtant une des clés de la productivité ! Je l’ai compris avec l’expérience, car je faisais partie de celles qui jusqu’à très récemment ne faisaient jamais de pauses.

Ce nouveau défi n’était pas prévu. Il s’est imposé à moi de lui-même, et vu les résultats qu’il m’a permis d’obtenir, j’ai décidé de vous partager mon retour sur cette expérience.

1) Je ne faisais jamais de pauses…

Depuis mon enfance, je ne m’accordais que très rarement des pauses. Pour moi, m’arrêter en plein milieu de quelque chose était contre-productif. Je ne voyais pas ce que j’aurais à y gagner à part perdre du temps…

Du coup, je ne m’arrêtais jamais de travailler. Que ce soit pendant mes études ou au travail, le plus souvent quand les autres partaient en pauses, moi je restais à ma place pour avancer sur mon travail. Non pas que j’étais asociale, mais je ne voyais pas les bénéfices qu’une pause m’accorderait. Au contraire, je pensais que cela me ferait perdre mon rythme et donc perdre du temps à rattraper non seulement les minutes passées en pause, mais également celle dont j’aurai besoin pour me remettre dedans…

Malheureusement pour moi, je passais à côté d’un bon moment de détente et d’un moyen d’être bien plus productive…

2) Le moment de saturation

À force de ne jamais faire la moindre pause, on en arrive inévitablement à saturer… Suivant les gens, cela peut prendre plusieurs années ou plusieurs semaines, mais finalement c’est la même chose pour tout le monde : nous avons tellement donné sans nous accorder le temps de souffler que notre corps et/ou notre esprit n’arrivent plus à suivre…

Et quand ces 2 parties nous lâchent, c’est fini. Inutile de continuer à cravacher en espérant être toujours aussi productive, car c’est peine perdue ! Quand on en arrive à ce point, il faut savoir s’arrêter et faire une pause !

C’est ce qui m’est arrivé dernièrement. Cela faisait des semaines que je travaillais sur le même projet sans jamais m’arrêter, dans le but d’atteindre mon objectif le plus vite possible ! Malheureusement, à force de travailler à ce rythme mon enthousiasme initial a fini par s’essouffler, et j’ai fini par être dégoutée de ce que j’étais en train de faire… Le matin, je n’arrivais plus à trouver la motivation pour me sortir du lit alors que cela se faisait tout naturellement quelque temps plus tôt… C’est simple, j’en avais assez de ce que j’étais en train de faire.

Contrairement à mes habitudes, j’ai décidé pour une fois de m’accorder une pause. J’ai mis mon travail de côté quelques jours et j’ai fait complètement autre chose. Et les résultats ont été surprenants !

3) Les bénéfices d’une pause

Quand je suis revenue à mon travail, j’avais dans l’idée de changer complètement l’orientation que j’avais pris au départ, en recommençant de zéro. À mon sens, mon projet en cours ne devait pas être terrible puisqu’il m’avait poussé à bout. Il fallait donc que je le revoie entièrement.

Mais à ma grande surprise, quand j’ai relu ce que j’ai écrit après ces quelques jours de repos, je me suis rendu compte que ce n’était pas si mauvais ! Quelques petites tournures de phrases à changer, mais le fond était bon.

Ce qu’il me fallait c’était simplement un nouveau regard sur le sujet. Car à force d’avoir le nez dedans à longueur de journée, je n’arrivais plus à distinguer ce qui était important ou non…

Finalement, quand je me suis rendu compte de cela, mon enthousiasme et ma motivation initiale sont revenus tout de suite ! Ce regard neuf m’a permis de redécouvrir mon travail et d’avoir en plus de nouvelles idées sur ce que je pourrais y apporter.

Je ne m’y attendais pas, mais faire cette pause a surement été ce que j’ai fait de plus productif depuis ces dernières semaines ! Cela m’a permis de prendre du recul sur ce que j’étais en train de faire, et inconsciemment, laisser reposer tout ça m’a également permis de trouver une autre approche à mon projet de départ.

Grâce à cette expérience, j’ai pu constater les bienfaits qu’une pause peut procurer, mais j’ai également pu constater qu’une pause trop longue n’a pas que de bons côtés…

4) Le mauvais côté des pauses

Arrêter de travailler pour consacrer son temps à faire quelque chose que l’on aime c’est agréable, très agréable même. Et par conséquent, on trouve toujours des excuses pour prolonger cette pause…

Au début, c’est juste pour pouvoir continuer à passer du bon temps, mais au bout d’un moment c’est surtout pour éviter de se remettre au travail ! Et malheureusement, dans ces cas-là toutes les excuses sont bonnes à prendre. On préfère même ne rien faire plutôt que de retourner à nos projets…

Le problème de ces pauses à rallonge c’est que l’on se retrouve bloqué dans une étape de démotivation totale qui nous dissuade de nous remettre à ce que nous avons à faire… Et pour nous en sortir, il faut aller rechercher son POURQUOI, et se le répéter sans cesse ! Il n’y a que comme ça que l’on peut retrouver le courage de s’y remettre.

Voilà pourquoi il est essentiel de trouver notre raison d’avancer ! Un POURQUOI qui sera nous remotiver en cas de baisse de motivation.

5) Le défi

Êtes-vous dans le même cas que moi ? Ou au contraire, êtes-vous une adepte des pauses tellement fréquentes que vous finissez par ne plus vous remettre au travail ?

Pour celles d’entre vous qui sont dans le premier cas, vous allez devoir apprendre à vous accorder un peu de temps pour souffler ! Je sais que ce n’est pas facile de changer sa manière de travailler, surtout quand on est habituée depuis longtemps à faire tout notre travail à fond et sans interruption. Mais vous verrez que cela vous fera du bien de souffler un peu, et que vous serez bien plus productive en reprenant le travail ! À condition bien sûr de ne pas laisser la pause s’éterniser.

Pour éviter de tomber dans le piège des pauses à rallonge, vous et toutes celles qui ont pris l’habitude d’éterniser leurs pauses, vous devrez prédéfinir un temps à l’avance durant lequel vous vous accorderez du temps pour vous.

Si cela fait des semaines que vous travaillez d’arrache-pied sur un projet, accordez-vous une journée de repos, ou plus si vraiment vous en ressentez le besoin. Prenez le temps de récupérer, faites complètement autre chose pour vous changer les idées et recharger vos batteries. Mais respectez le temps que vous vous êtes fixé !

Pour éviter de retomber ensuite dans l’épuisement physique et mental, pensez à instaurer à votre routine des pauses régulières. Elles n’ont pas besoin d’être longues, juste assez pour souffler un bon coup et penser à autre chose durant quelques minutes. Pourquoi ne pas vous accorder 15 minutes de pause toutes les 2 heures de travail ?

Vous pouvez évidemment adapter les temps en fonction de vos besoins, mais pensez à bien prendre le temps de souffler plusieurs fois dans la journée !

Que pensez-vous de ce défi ? J’ai bien conscience qu’il pourra paraitre ridicule pour certaines personnes, mais je trouve qu’il est très intéressant ! Personnellement, je suis heureuse d’avoir pu expérimenter le travail avec pauses et le travail sans pauses pour pouvoir me faire mon propre avis. Et vu mes résultats, je ne peux que vous encourager à tenter vous-même l’expérience !

Alors, qu’en pensez-vous ? Allez-vous vous aussi relever ce défi ? N’hésitez pas à me donner votre avis ou vos témoignages dans les commentaires.

2 Commentaires

  1. Répondre
    Alexandra

    Je suis un peu un mélange des deux ! J’ai tendance à travailler sans m’arrêter si je suis sur un projet qui me passionne, pour la simple raison que j’ai peur de perdre mes idées ou de ne plus avoir la même motivation à un autre moment de la journée.
    Et je suis aussi une “pro” de la contemplation. Si je suis dans un endroit que j’aime, confortablement installée et devant un beau paysage, je peux rester des heures à contempler sans rien faire d’autre (enfin ça c’etait avant d’avoir un enfant lol)

    1. Répondre
      Marthe Post author

      Bonjour Alexandra, pour être sûre de ne perdre aucune de tes idées, penses à toujours avoir un petit carnet à portée de main ! Je note chacune de mes idées pour être certaine de ne jamais les oublier 😉
      Pour la motivation, c’est sûr qu’il faut en profiter tant qu’elle est là, mais si elle redescend pense à tout de même t’accorder une petite pause ! Même si ton enfant est très prenant, je pense qu’il est quand même possible de t’accorder un moment agréable avec lui pour te changer les idées de ton projet de temps à autre.

Me laisser un commentaire