Comment bien trier ses vêtements ?

Pour la grande majorité des femmes, les vêtements ont une importance toute particulière. C’est bien simple, en moyenne chaque année une femme dépense près de 1200€ rien que pour s’acheter des vêtements ! Ça en fait des T-shirts et des robes ! Mais malheureusement, ces pièces finissent bien souvent au fond d’un placard sans jamais avoir été portées…

C’est d’ailleurs pour cette raison que nos dressings débordent. Tous ces vêtements achetés « par erreur » ou qui ne nous plaisent tout simplement plus prennent tellement de place que certaines d’entre nous n’arrivent même plus à fermer leurs placards ! Et pourtant, nous avons l’impression de ne rien avoir à nous mettre

La meilleure façon d’arrêter ces achats impulsifs et d’éviter d’accumuler encore davantage de nouveaux vêtements que vous ne mettrez jamais est de faire du tri. Un bon tri en une seule fois, afin de mettre de l’ordre non seulement dans votre dressing, mais également dans votre tête.

Car soyons honnêtes, si vous dépensez autant d’argent chaque année dans des vêtements qui resteront éternellement au fond d’un placard, c’est que soit vous ne savez pas exactement quels sont les vêtements qui vous vont, soit que vous ne savez pas vraiment ce que vous aimez… Dans les deux cas, faire du tri vous permettra de vous rendre compte des vêtements que vous aimez et pour quelles raisons vous les aimez.

Une fois que vous aurez réussi à identifier les pièces qui vous procurent réellement de la joie, vous retrouverez certainement des similitudes entre chacune d’entre elles. Ce sera ainsi plus facile de faire votre choix en magasin, car vous irez instinctivement vers les pièces qui vous ressemblent et qui répondent à vos critères. De cette façon, vous limiterez les « erreurs » d’achats.

Si vous êtes prête à démarrer votre tri, je vous invite alors à prévoir une bonne demi-journée si c’est la première fois que vous le faites. Si vous avez plus d’expérience dans ce domaine, cela ira naturellement plus vite, mais quoi qu’il en soit, durant ce laps de temps vous ne devrez pas être dérangée, donc assurez-vous de faire garder vos plus jeunes enfants ou d’occuper les plus grands.

Et pour bien démarrer, je vais vous demander de sortir TOUS vos vêtements (oui tous !), et de les poser sur votre lit. Il est très important que vous vous rendiez compte de la quantité de vêtements que vous possédez, et c’est pour ça que je vous invite à jouer le jeu. Si vous avez des vêtements répartis un peu partout dans la maison, rassemblez-les tous au même endroit avant de commencer à trier.

Maintenant que vous êtes prête, nous pouvons y aller !

1) Sélectionnez les vêtements que vous adorez porter

Comme je vous le disais plus haut, une grande partie de nos vêtements ne sortent jamais de nos placards… Souvent, c’est parce que ces deniers ne nous plaisent plus, ne nous vont plus ou parce que nous n’osons pas les mettre (par peur d’être ridicule, ou par peur de les abimer, etc.) Dans tous les cas, ces vêtements prennent beaucoup de place pour rien, alors qu’ils feraient très certainement le bonheur d’autres personnes…

Donc, pourquoi continuer de s’encombrer avec eux ? Ne pensez-vous pas que vous seriez plus heureuse si chaque matin en ouvrant votre dressing vous n’aviez que des vêtements que vous adorez porter sous les yeux ? Des vêtements dans lesquels vous vous sentez belle, vous vous sentez bien et grâce auxquels vous recevez plein de compliments chaque fois que vous les portez !

À mon sens, un dressing idéal n’est constitué que de ce genre de pièces. Mais bien qu’indispensables pour notre bien-être et notre confiance en soi, je reconnais que pour quelqu’un qui n’a jamais fait de tri, ces vêtements ne sont pas toujours évidents à identifier.

C’est pour cette raison que je vais vous donner les clés pour parvenir à reconnaitre quels sont les vêtements qui sont réellement importants pour vous, sans les confondre avec tous les autres.

Depuis que j’ai commencé à faire du tri, je me suis posé beaucoup de questions sur moi-même et sur ce que j’aimais, et parfois j’ai beaucoup hésité avant de me séparer d’un objet. Entre son passé, son utilité, ce qu’il représentait pour moi ou ce qui me plaisait chez lui, je me posais énormément de questions pour être sûre de prendre la bonne décision.

Mais ce que j’ai remarqué avec le temps c’est que les objets qui comptaient réellement pour moi ne me demandaient aucune réflexion. Je le savais instinctivement. Il me suffisait de prendre un de ces objets dans mes mains pour savoir instantanément que je devais le poser sur la pile d’objets à garder. Je ne me posais aucune question, car c’était évident, je devais le garder.

Et en faisant des séances de coaching chez certaines de mes lectrices, je me suis rendu compte que je n’étais pas un cas isolé. Pour toutes les femmes que je suis allée aider à trier leurs vêtements, le même schéma se répétait.

Quand elles prenaient un vêtement « quelconque » dans leurs mains, elles me racontaient systématiquement l’histoire de cette pièce (qui leur avait offert ou l’endroit où elles l’avaient acheté, ce qu’elles avaient fait le jour où elles le portaient, etc.) Non pas que cela n’est pas important, c’est toujours agréable de se remémorer de bons souvenirs (même si je pense que nous n’avons pas besoin de stocker des objets pour cela), mais plus elles m’expliquaient pourquoi elles gardaient cet objet, plus j’avais l’impression qu’elles se cherchaient des excuses pour ne pas s’en séparer

Alors que quand elles tombaient sur un objet qui comptait réellement pour elles, la réaction était instantanée : « celui-là je l’adore et je le mets tout le temps ! » Puis elles le posaient sur la pile de vêtements à garder sans plus d’explication. Elles savaient instinctivement que ces vêtements leur plaisaient vraiment et qu’elles prenaient du plaisir à les porter.

Quand vous aussi vous ferez votre tri, vous verrez que les vêtements que vous aimez vraiment ressortiront du lot naturellement et vous saurez que ce sont les bons, car ce sera instinctif. Vous les mettrez dans la pile de ceux à garder sans vous poser la moindre question à leur sujet.

Toutefois, il peut arriver que chez certaines personnes il n’y ait que peu ou pas d’objet qui se démarque instinctivement des autres. Et ce pour une raison très simple, faire du tri nous aide à mettre de l’ordre dans ce qui compte vraiment pour nous et à prendre conscience de nos goûts et de nos envies. Si très peu de choses vous plaisent dans votre garde-robe, c’est peut-être, car vous ne vous êtes pas encore réellement trouvée.

Si c’est votre cas, je vous conseille de rassembler toutes les pièces qui comptent réellement pour vous et que vous prenez plaisir à porter, et de vous demander ce que ces pièces ont en commun. Peut-être est-ce une couleur, ou une forme particulière ? Une matière ou un style très spécial ? Si vous arrivez à identifier ce qui vous plait dans ces pièces, vous pourrez alors plus facilement vous diriger vers ce même genre de vêtements en magasins.

Car oui à mon sens, désencombrer son appartement ou sa maison ne veut pas forcément dire que nous n’achèterons plus rien après. Au contraire, faire cette démarche nous aidera à mieux acheter ensuite. Que ce soit dans les vêtements ou dans d’autres catégories d’objets, vous saurez quels sont les objets qui vous plaisent et que vous prenez du plaisir à utiliser ou à porter.

Mais si vous faites partie de celles qui ne se sont pas encore trouvées et donc pour qui il est difficile d’identifier quels sont les vêtements que vous devriez garder ou pas, j’ai quelques exemples de questions que je vous invite à vous poser pour déterminer par vous-même quels sont ceux qui valent vraiment le coup.

2) Posez-vous les bonnes questions

Car oui, pour moi faire du tri commence d’abord par mettre de l’ordre dans son esprit en se posant les bonnes questions qui nous amèneront à un raisonnement pour déterminer ce qui compte réellement pour nous. Et c’est d’ailleurs ce que je fais faire à mes clientes quand je vais chez elles pour les accompagner dans cette démarche.

Ce n’est jamais moi qui décide ce qu’elles doivent garder ou jeter ! Contrairement à certains Home organizers, je ne vais pas chez les gens pour faire du rangement à la place de mes clientes. Quand je me déplace chez quelqu’un, je l’accompagne en lui posant différentes sortes de questions pour que cette personne arrive à décider par elle-même quels sont les objets qui la rendent vraiment heureuse et qui méritent une place dans sa maison.

Le but de ces questions est de faire tomber tous les blocages qu’une personne rencontre quand il s’agit de se débarrasser d’un objet. Que ce soit la culpabilité de se débarrasser d’un objet offert par un proche, mais qui ne nous plait pas du tout, que ce soit le manque de confiance en nous de se débarrasser d’un objet que l’on garde « au cas où » et qui révèle notre peur de ne pas savoir gérer une situation, ou bien de l’amertume que nous ressentons après avoir gaspiller de l’argent dans un objet qui n’a presque jamais servi. Toutes ces situations ont des solutions simples, et la première est de savoir accepter ce que l’on ressent vis-à-vis d’un objet avant de prendre la moindre décision le concernant.

En ce qui concerne les vêtements, je vais vous donner quelques exemples de questions à vous poser, et auxquelles vous devrez répondre en toute honnêteté !

« Est-ce que ce vêtement est en bon état ? »

C’est la première question à se poser lorsqu’on hésite sur le fait de garder ou non un vêtement !  S’il ne l’est pas, mais qu’il est encore réparable, demandez-vous alors s’il vaut vraiment la peine de lui consacrer du temps pour le raccommoder ? (Et/ou de l’argent si vous devez le confier à une couturière.) Si ce n’est pas le cas, ne le gardez pas.

S’il est vraiment trop abimé pour être rattrapé, vous pouvez directement le jeter.

Mais s’il est en bon état, vous pouvez vous poser la question suivante.

« Est-ce que ce vêtement est à ma taille ? »

Si la réponse est non, je vous encourage à ne pas conserver ce vêtement, car après tout nous ne sommes vraiment à l’aise que dans les vêtements à notre taille et parfaitement bien coupés qui s’accordent à notre morphologie.

« Est-ce que je me sens bien dans ce vêtement ? »

Si un vêtement n’est pas confortable, vous n’aurez jamais envie de le mettre donc ce n’est pas la peine de le garder. De même pour les vêtements qui ne sont pas du tout de votre style. Tout le monde n’est pas forcément à l’aise avec une minijupe ou un décolleté plongeant, donc ne vous encombrez pas de vêtements que vous n’oserez jamais porter.

« Est-ce que j’aime (encore) ce vêtement ? »

C’est une question très importante. Pour être la plus épanouie possible, il est important d’être à l’aise dans ses vêtements, mais il faut aussi avoir envie de les porter et aimer les porter. C’est la grosse différence entre un vêtement « quelconque » et un vêtement que vous aimez vraiment !

Peu importe les modes et les tendances, vous porterez les vêtements que vous aimez réellement avec plaisir et sans vous soucier du regard des autres. Rappelez-vous que si vous faites cet exercice c’est avant tout pour vous trouver vous, donc essayez autant que possible d’être fidèle à vous-même et à ce que vous aimez. Car il n’y a que comme ça que vous obtiendrez tous les bénéfices que le tri pourra vous apporter !

3) Que faire des vêtements que vous ne gardez pas ?

Maintenant que vous avez mis de l’ordre dans vos affaires, il me semble utile de vous donner quelques conseils sur la façon dont vous débarrasser des vêtements que vous ne souhaitez pas garder.

Les vêtements en très mauvais état

Si vraiment un vêtement est irréparable, vous pouvez directement le jeter.

Les vêtements légèrement abimés

S’il n’y a qu’un ou deux boutons à changer ou qu’une autre petite retouche dans ce genre, vous pouvez déposer ces vêtements dans un conteneur du Relais.

Les vêtements en très bon état

Si vous voulez récupérer un peu d’argent avec les vêtements que vous ne souhaitez pas garder, vous pouvez toujours essayer de les vendre. Et pour cela, vous pouvez soit vous en charger vous-même en les postant sur des plateformes comme Vinted, Le bon coin, etc. Ou bien les confier à une friperie qui se chargera de les vendre pour vous en échange d’une commission.

Dans le premier cas, cela vous demandera du temps, de la patience et un peu d’argent (pour envoyer le colis). Et malheureusement, vous ne pourrez jamais revendre vos vêtements au même prix auquel vous les avez achetés… Si vous voulez vraiment qu’ils partent, mettez-les à -50% s’ils sont de cette saison ou à -70% s’ils ont plus d’un an.

C’est triste, mais c’est ainsi, les vêtements perdent très rapidement de leur valeur. De la même façon, les personnes qui achètent leurs vêtements d’occasion préfèrent acheter des marques haut de gamme pour le même prix qu’une robe Zara neuve. Donc si vous voyez que vos vêtements ne partent pas, c’est que soit vous en demandez trop cher, soit que leurs marques n’intéressent pas les potentielles acheteuses. (Pensez aussi à prendre une belle photo pour optimiser vos chances de vendre !)

Mais si vous voyez qu’au bout de deux semaines vous n’avez eu aucune offre, n’insistez pas et pensez plutôt à les donner. Vouloir continuer à les vendre vous fera perdre beaucoup d’énergie pour le peu d’argent que vous toucherez, sans compter la place qu’il vous faudra pour entreposer tous ces vêtements…

Si vous préférez les déposer dans une friperie, je vous préviens que celles-ci sont très sélectives sur le choix des marques qu’elles acceptent de prendre. La raison est la même que pour la vente en ligne, les femmes qui achètent leurs vêtements d’occasion préfèrent acheter du luxe à bas prix. Donc, pensez à téléphoner à la boutique de votre quartier pour vous assurer que vos vêtements les intéressent, et ne pas faire le voyage pour rien.

Personnellement, je n’aime pas m’embêter à vendre des vêtements. Je préfère les donner à des proches qui font la même taille que moi, je les préviens alors que j’ai quelques vêtements à donner et que si cela les intéresse ils sont libres de venir les voir. Mais s’ils ne leur plaisent pas une fois sur place, je n’insiste pas. Et si au bout de deux semaines personne n’est passé ou qu’il m’en reste, je vais les déposer dans un conteneur du Relais. Mais vous pouvez aussi les donner à une association de votre quartier.

Il est important de se fixer une date limite pour ne pas conserver éternellement vos vêtements, car après tout si vous les avez sortis de votre placard ce n’est pas pour qu’ils encombrent une autre partie de votre maison !

Pour résumer :

Pour bien faire votre tri, commencez par identifier quels sont les vêtements que vous adorez porter et quelles sont leurs similitudes de façon à ne plus vous tromper la prochaine fois que vous irez faire du shopping !

Ensuite, posez-vous les bonnes questions pour comprendre ce qui vous plait vraiment dans un vêtement et qu’est-ce qui vous empêche de vous séparer de ceux qui ne vous plaisent pas. Rappelez-vous que les vêtements qui vous plaisent vraiment n’auront même pas besoin de subir cet interrogatoire ! Vous les aimerez tellement que vous les jetterez aussitôt sur la pile des vêtements à garder !

Enfin, choisissez ce que vous ferez des vêtements que vous ne conserverez pas. N’oubliez pas de vous fixer une date limite afin de ne pas les stocker éternellement chez vous. Deux semaines me semblent être une bonne option.

J’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas si vous avez la moindre question en ce qui concerne le tri de vos vêtements, je me ferai une joie de vous aider !

3 Commentaires

  1. Répondre
    Alexandra

    Bonjour Marthe,
    Merci pour ces précieux conseils. Je fais régulièrement du tri dans ma garde robe car je n’aime pas être envahie mais cela me fait penser que ça fait un moment que je ne l’ai plus fait. Allez hop ! C’est parti !

    1. Répondre
      Marthe Post author

      Bonjour Alexandra et bravo pour ton passage à l’action ! Il est vrai que faire du tri peut paraitre difficile au début, mais quand on en a pris l’habitude cela devient amusant et agréable, et du coup on aime bien le refaire de temps en temps 🙂

Me laisser un commentaire